Fleur de cadavre. Anne Mette Hancock / Livre de Poche, 2020. Public conseillé : Adulte

RESUME :

« Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être. « Ces mots concluent les lettres qu’Héloïse Kaldan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelques temps. Postées en France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel. Héloïse n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?

Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat de 37 ans. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Héloïse rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

MON AVIS :

La sélection du mois de juillet pour le Prix des Lecteurs du Livre de poche démarre fort et je dirais même sur des chapeaux de roue avec ce livre !! C’est une agréable découverte avec une auteure dont je vais suivre attentivement les prochaines sorties livresques.

Dans ce livre, nous suivons parallèlement les deux protagonistes de l’histoire ( Héloïse et Anna). Ce qui permet au lecteur d’en apprendre davantage sur elles, leur passé… La réception des lettres énigmatiques par Héloïse, marque le tournant du livre. L’intrigue se met progressivement en place et elle est bien ficelée. Le lecteur comprend très vite que ces deux femmes que tout sépare, ont en vérité un point commun et il n’aura de cesse de découvrir le fin de mot de l’histoire. Pourquoi Anna cherche à entrer en contact avec Héloïse ? Que lui veut-t-elle ?Anna est-elle une psychopathe ?

« Anna le tuait chaque jour en pensée. Elle s’approchait de lui par derrière, sans bruit, et passait le tranchant d’une lame sur sa gorge d’un geste net et précis. »

Les chapitres sont courts, efficaces et s’enchaînent rapidement. Du coup, je n’ai pas vu le temps passer ! L’écriture est fluide, précise et les scènes très bien décrites. Pour ce qui est des personnages, ils sont torturés et intelligemment bien travaillés. J’ai adoré la psychologie des personnages : nous avons une Anna mal dans sa peau et une Héloïse, une femme forte qui se met en tête d’enquêter toute seule et ne veut pas de l’aide de la police. Les personnages secondaires ont toute leur importance, notamment l’inspecteur Erick Schäfer qui va tout mettre en œuvre pour résoudre cette enquête et reconstituer les pièces du puzzle.

Vous voulez que je vous dise : j’ai été bluffé par cette histoire. Je vous assure que vous ne serez pas au bout de vos surprises, en lisant ce livre. L’auteure a réussit à me déstabiliser, à m’embarquer dans son univers rythmé de mensonges et de non-dits. Elle a joué avec mes nerfs. Le final est à la hauteur du livre : époustouflant ! Suspense et rebondissements sont au rendez-vous. Vous l’aurez compris, ce livre est un coup de cœur pour ma part.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance oppressante qui règne dans le livre, un livre que je ne pouvais plus lâcher, un vrai page turner ! Il faut toutefois souligner qu’il y a des passages sordides et choquants dans le livre. Ce qui peut freiner et révulser certains, moi-même, j’ai eu du mal à les lire.

EN BREF :

Si vous êtes amateurs de bons thrillers, ce livre est fait pour vous. Ce livre est une claque et je vous le recommande vivement !