L’âge des possibles. Marie Chartres – L’école des loisirs, 2020.

 

RÉSUMÉ :

Saul et Rachel ont un avenir tout tracé : chez les Amish, la vie est une ligne droite. Leur Rumspringa, cette parenthèse hors de la communauté, leur permettra de découvrir le monde moderne pour le rejeter en toute connaissance de cause. Temple doit quitter sa petite vie casanière pour rejoindre sa soeur à Chicago, mais la peur la paralyse. Dans l’immense ville, celle qui se pose trop de questions et ceux qui devraient ne pas s’en poser vont se perdre et se trouver. Mais ils vont aussi trouver des réponses qu’ils auraient peut-être préféré ignorer.

MON AVIS :

À la manière d’un récit initiatique, nous suivons trois personnages Temple, Saul et Rachel à l’aube de leur vie d’adulte. Ces trois adolescents qui ne se connaissent pas vont se rencontrer, se trouver et s’entraider. Leur vie ne sera plus la même suite à cette rencontre, ils en sortiront grandi.

J’ai aimé la fragilité de Temple,  une adolescente anxieuse, qui a besoin de repères dans sa vie de tous les jours et partir loin de sa famille va être pour elle une grande aventure et un défi à surmonter.

Rachel et Saul m’ont ému, issus de la communauté Amish,  ils sont amoureux. Ils vont découvrir la vie urbaine pour la première fois lors de leur Rumspringa, qui correspond à une période durant laquelle les adolescents amish sont temporairement dépliés de leur Église et de ses règles afin de découvrir la vie moderne ( source Wikipedia). Très vite, Saul va se rendre compte  que les liens qui l’unissent à Rachel, ne sont pas si solides qu’il ne le pensait. Rachel s’émerveille pour  tout ce qu’elle voit tandis que Saul est tout son contraire, il ne veut pas aller au delà de ses principes. Est-ce ce couple va résister à ce bouleversement ?

« Un printemps peut t’offrir les clés du soleil, ils me disaient. Je répondais que, pour le moment,  je cherchais le seuil. Je voulais être certain de me débarrasser de mes automnes et de mes hivers »

J’ai été séduite par l’écriture de Marie Chartres, délicate et pleine de sensibilité. C’est écrit avec beaucoup de poésie.  C’est un roman frais que j’ai pris plaisir à découvrir avec des thèmes qui trouveront écho chez nos jeunes adolescents : la quête de soi, l’émancipation.

J’ai aimé faire cette route avec eux à tel point que je ne voulais plus les quitter.  J’ai apprécié que l’histoire soit écrite sous forme de roman choral et que l’on donne la parole à des personnages issus de la communauté amish.  Ce roman est beau et touchant à la fois.

 

EN BREF :

C’est un livre à lire absolument pour le beau message qu’il véhicule. C’est une pépite livresque.