L’art du meurtre. Chrystel Duchamp / Éditions de l’Archipel, 2020 – Public conseillé : Adulte

[SP] Je remercie NetgalleyFrance et les Éditions de l’Archipel pour ce service presse.

RÉSUMÉ :

Un cadavre est découvert dans le XVIe arrondissement de Paris, Audrey Durand, jeune policière à la PJ est appelé sur les lieux du crime. Ce qu’elle va découvrir est atroce et innommable. Le corps nu de Franck Tardy, avocat à la retraite est retrouvé mutilé dans son luxueux appartement. Il a été torturé et a vécu un véritable calvaire. Il est assis à table, en face de lui se trouve un crane. Son corps a été mise en scène, de sorte à ce qu’il représente un tableau. C’est une mise en scène terrifiante et ce souci du détail va avoir de l’ importance. Cela va alerter Audrey car celle-ci avant d’entrer dans la police faisait des études au Louvre. Très vite l’enquête se dirige vers la piste de l’art car la victime était collectionneur de tableaux. Mais l’enquête piétine, les indices sont minces… C’est alors qu’un nouveau corps est retrouvé, de nouveau une mise en scène. La victime collectionnait également des tableaux et fréquentait le milieu sadomasochiste. Ce qui pourrait être une piste supplémentaire à suivre pour les enquêteurs. Les crimes vont s’enchainer et il n’y toujours pas de coupable. Comment peut on arriver à commettre des actes aussi effroyables et inhumains. Audrey aura t-elle les épaules nécessaires pour résoudre cette enquête, vu son passé pas très glorieux ( C’est une personne fragile et dépressive, qui sort d’une rupture difficile et elle en proie à de vieux démons toxiques : alcool et drogue)

MON AVIS :

J’ai été rapidement plongé dans l’ambiance angoissante du livre: des corps démembrés, dépecés sont découverts. De quoi vous donnez le tournis, non ? C’est sanglant, oui c’est glauque, et comment vous dire : j’ai adoré !!!! L’art et le crime font bon ménage. C’est un cocktail détonnant et ça a très bien fonctionné sur moi ! L’intrigue est bien posée avec en toile de fond : l’art. Les personnages sont bien travaillés, ont tous un passé tortueux, ont des relations toxiques et luttent contre leurs vieux démons. On voit bien que l’auteur s’est bien documenté pour construire ses personnages. Les chapitres sont courts, c’est bien rythmé. C’est un vrai régal en mode page turner. Quant à la plume de l’auteure, elle est fluide, nette, précise et bourrée de tout plein de détails : ce qui apporte une valeur ajoutée au livre. En effet, j’ai apprécié les références aux artistes peintres, ce qui m’a permise de me remémorer les différents courants artistiques tels que : le cubisme, le réalisme et on apprend de bien belles.. C’est une lecture addictive, un livre que je ne voulais plus lâcher. Tous les ingrédients sont réunis pour que l’on passe un excellent moment : le suspense est au rendez-vous. J’ai trouvé original le fait de mettre l’art au centre d’un thriller. C’est une très belle découverte et c’est une auteure que je vais suivre attentivement.

EN BREF

Ce livre c’est du grand Art, il est magistral ! C’est un roman original qui en étonnera plus d’un. Vous ne serez pas au bout de vos surprises : âmes sensibles s’abstenir !