Le livre des métiers . Julie Bernard / Zébulo Editions, 2018 Public conseillé : A partir de 6 ans

RÉSUMÉ : ( de l’éditeur)

Et si on poussait à l’aventure, et sans voiture? Et si on imaginait la saison nouvelle ? Et qu’il n’y ait jamais d’hiver. Et si on construisait des abris couleurs d’eau claire ? Et si on bâtissait des lacs, des flaques, des rivières ? Et si on aidait à sauter la mer ? A faire de l’ailleurs un chez soi à plusieurs. Et si on apprenait à écouter la terre et que l’on gardait les yeux grands ouverts sur l’univers ?Et si on inventait son métier ?

MON AVIS :

Dans ce joli album, l’auteure nous fait découvrir des métiers imaginaires. Nous savons très bien comme il est souvent difficile pour un jeune enfant de savoir ce qu’il veut faire plus tard, quand il sera grand. Avec cet album, il va laisser part à ses rêves car dans les rêves tout est possible.

« Le chasseur de chasseurs construit des jardins secrets laisser les animaux en paix. Il défend tous les êtres vivants. Les toutpetits sont aussi importants. »

J’ai beaucoup aimé lire cet album plein de couleurs où le vert tient une place importante ce qui n’est pas sans rappeler la nature et l’écologie. C’est un album qui permet à l’enfant d’inventer, de créer et d’imaginer. Il l’incite à réfléchir, à s’interroger sur le métier qu’il souhaite exercer un jour, avec notamment un clin d’œil à la protection de l’environnement.

« Le planteur de lagons écoute le mal de la mer. Il balaie les poussières en plastique, filtre la crème solaire et guérit l’océan de nos produits maléfiques« 

Les textes sont courts, poétiques et remplis de douceur. Les illustrations sont belles et évocatrices. C’est un livre qui nous invite au voyage au travers de la faune et de la flore réunionnaise. C’est un livre magique, qui fait du bien surtout en ce moment. C’est une belle découverte.

EN BREF

Un album qui plaira aux petits comme aux grands et je vous le recommande fortement.

Cet album a reçu le Prix Vanille 2019, décerné par « La Réunion des Livres« 

*Article rédigé par Isa*