Mamie Luger. Benoît Philippon / Le livre de poche, 2020. Public conseillé : Adulte

RESUME

Mamie Luger est arrêtée à 8h00 du matin pour avoir tiré avec son Luger sur son voisin, De Gore. Elle est également soupçonnée d’avoir aidé le couple de criminels Roy et Guillemette à s’enfuir après un vol de voiture. Durant sa garde à vue, il va s’avérer que se cache Berthe est plus grave que cela.

MON AVIS :

Mamie Luger, dite Berthe est un sacré petit bout de femme ! C’est un personnage hauts en couleur, qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle n’a pas eu une vie de tout repos, née durant la Première guerre mondiale, elle a hélas pas connu son père, mort sur le front. Elle a été élevée par sa grand-mère Nana,qui lui a appris les rudiments de la vie. C’est l’histoire de sa vie, que les inspecteurs voient défiler devant leurs yeux. Une vie qui n’a pas été un long fleuve tranquille. Elle a connu la guerre, l’invasion des nazis, elle a traversé les époques. Ah oui Berthe a aimé, a épousé, c’est une dure à cuire avec tout de même une once de fragilité et d’humanité. Un sacré personnage, une mamie pas comme les autres qui a à cœur de défendre la cause féminine.

« Berthe n’a jamais été du genre à plier. Déjà gamine, elle ne ressemblait pas à un roseau mais plutôt à un tas de ronces. Avec des épines larges et pointues. Le bouton de rose qu’elles renfermaient tous au milieu, il fallait deviner qu’il était là. Berthe préférait brandir les épines. Avertissement amical : t’approche pas, je te pique. Et je suis vénéneuse. Te voilà prévenu« 

J’ai trouvé qu’elle formait un sacre duo avec l’inspecteur Ventura qui officie pendant sa garde à vue. Celui-ci est complètement captivé par son histoire à tel point qu’il éprouve de la compassion pour elle. À partir du moment où les inspecteurs découvrent les cadavres dans la cave de Berthe, ils vont comprendre qu’ils n’ont pas affaire à n’importe quel personnage ! Evidemment, à force d’être sujet à des violences morales notamment sur sa façon de s’habiller, de se comporter, elle est passé à l’acte et a commis l’irréparable et s’est faite justice elle-même ! Avec un caractère bien trempé, un air gouaille, Berthe m’a beaucoup plu et j’ai beaucoup rigolé : la mamie a de la répartie à revendre.

Voici une sympathique lecture qui m’a intrigué et que j’ai pris plaisir à lire. La mamie Berthe m’a flingué littéralement, si je puis dire. Il n’y a pas vraiment d’enquête dans ce livre. C’est un livre dans lequel Mamie nous délivre plein de messages tels que le racisme, la violence faite faite aux femmes, l’infertilité et l’homophobie. Ce qui m’amène à dire que j’ai un sérieux doute pour le classer dans la catégorie polar. En tout les cas, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. C’est une comédie désopilante avec une écriture caustique et réaliste. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture. C’est un livre dont je me souviendrais encore pendant quelques années.

EN BREF :

C’est un livre que je vous invite à découvrir. Vous ne serez pas au bout de vos surprises avec Berthe qui avec son humour décapant ne vous laissera pas indifférent.

Ce livre a été lu dans le cadre du Prix des Lecteurs du livre de poche, catégorie Polar.

Article rédigé par Isa