Une affaire pour la commissaire Bombardier : Ne jetez pas les morts au compost. Catherine Secq- Librinova, 2019.

[ SP] Je remercie infiniment l’auteure Catherine Secq pour la réception de ce service presse.

 

RÉSUMÉ : ( de l’éditeur)

Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d’un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n’imaginez pas ! Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J’avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n’est pas pour me déplaire et va même me procurer un malin plaisir. Avec l’aide de mon jeune assistant, Paul Holo, je vais mener cette enquête tambour battant, secouant au passage quelques préjugés bien ancrés. Tant pis ! Après plusieurs mois d’arrêt de travail forcé, la résolution de cette affaire me rassure : je n’ai pas perdu la main ni l’envie.

« J’ai bien failli griller toute entière, en tombant dans le feu de champ des gitans. J’ai sacrément eu chaud aux fesses, c’est le cas de le dire, je ne suis pas près de l’oublier »

MON AVIS :

J’ai retrouvé avec plaisir ma commissaire préférée : Josiane Bombardier. Elle est inimitable avec son franc parler et son sens de la répartie. Je suis toujours aussi fan. Dans ce nouveau volet, Josiane mis en congé d’office par son supérieur, a ordre de se reposer car la dernière enquête a été très éprouvante : elle a failli y laisser ses fesses ! Mais c’est mal connaître la commissaire, se reposer !! Que néni ! La commissaire va devoir résoudre une affaire qui ne sera pas de tout de repos et où les coupables ne sont jamais ceux que l’on croit ! L’intrigue est bien ficelée et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec des rebondissements bien orchestrés, des situations cocasses.

L’auteure prend un nouveau virage et aborde des sujets sensibles : le racisme, l’homosexualité… Les plantes tiennent toujours une place de choix dans l’histoire : les amateurs apprécieront.  Et puis, j’ai découvert un autre visage de Josiane : elle est coquine, la commissaire et aimerait se sentir désirée et plaire aux hommes.  Bah oui, comment ne pas résister à un massage pratiqué par des mains expertes. C’est sensuel, et c’est une Josiane qui se dévoile sous nos yeux! Vous aurez compris, j’ai adoré lire ce livre, un livre sans prise de tête,  qui vous fera passer un agréable moment.

EN BREF :

C’est un livre à lire absolument. Laissez-vous tenter !